PEAseptembreLES-VACANCES-DE-MONSIEUR-HULOT

Association  Le Périgord en Action

                                                                                                                     RNA :w244003111

 

Notre projet : Comprendre-Expliquer-Construire

 

 

 

                                     Info septembre 2018

 

 

Point1 – Dépôt d’un dossier d’aide financière auprès de la Préfecture de la Dordogne

 

Cette démarche concrétise les décisions prises lors de notre dernière Assemblée Générale pour dynamiser l’action de l’Association.

Le Périgord En Action fait le constat qu’à la place de l’ancien clivage binaire Gauche/Droite apparait un nouveau repère à 3 dimensions dont la norme dynamique centrale fait appel aux notions libérales, sociales et européennes face aux notions nationalistes/ identitaires, populistes et conservatrices.

L’élection d’Emmanuel Macron à la Présidence de la République a largement contribué à ouvrir ce nouvel espace central qui ne peut se combler par un seul parti, fût-il La République En Marche .

Nous sommes dans cet espace central, progressiste et réformateur ouvert à la modernité et farouchement opposés à toute idée ou solution « frontiste » qu’elle soit de droite avec le Front National(Mouvement National)ou de gauche avec le Front de Gauche (La France Insoumise).

Notre positionnement, sous forme associative, émancipé des partis en place, se révèle donc aujourd’hui particulièrement pertinent.

Notre plan d’action a besoin d’être soutenu pour que notre Association puisse :

1 -  Se faire connaitre – Nous souhaitons organiser des rencontres citoyennes sous la forme de colloques, de diners /débats ou autres évènements animés par des spécialistes qui portent une conviction forte sur les nouvelles complexités du moment et donnent au Périgourdin un panel accessible d’argumentations contradictoires pour se forger un jugement. Sont concernés prioritairement les responsables politiques, économiques,  syndicaux, universitaires, écrivains, historiens et la presse.

2 -  Se faire reconnaitre –Nous recherchons auprès des « grands élus » Sénateur/Députés/Présidents EPCI/Maires/ un parrainage actif pour participer, animer et accompagner ces rencontres thématiques où la sauvegarde de l’intérêt général équivaut à dynamiser le progrès collectif.

La campagne de répartition du Fond pour le Développement de la Vie Associative représente pour nous plus qu’un vecteur promotionnel, une réelle et nouvelle capacité d’action. Elle peut offrir aux Périgourdins, en particulier à la nouvelle génération d’actifs, la possibilité de mieux franchir la période de changements profonds qui s’ouvre, de mieux prendre conscience des enjeux nationaux et locaux et des transformations nécessaires pour s’y engager et y réussir. A commencer par les prochaines élections européennes en 2019 et municipales en 2020.

La somme demandée est de 2000 Euros ; les arbitrages auront lieu cet automne.

 

 

 

Point 2 – Beynac, victime collatérale du départ de N.Hulot

 

Les élus écologistes souhaitaient que le Ministre prenne dès aujourd’hui une instance de classement qui aurait permis de geler toute modification de ce paysage exceptionnel, dans l’attente de son classement définitif par décret en Conseil d’État…il n’aura pas eu le temps de le faire !

Difficile de ne pas faire un lien aujourd’hui entre l’actualité brutale et violente de Nicolas Hulot et la fin des ennuis pour les porteurs du projet de contournement de Beynac comme dans le film culte des années 50…les vacances de Monsieur Hulot de Jacques Tati.

Maladroit et gaffeur, intelligent et attachant le personnage de N.Hulot à l’aise dans son « entre moi et moi » aura parcouru les 15 mois de ministre d’Etat dans le rituel d’un ancien monde politique qui n’en finit pas de mourir pour toujours renaître comme le Phœnix devant le feu de Jupiter.

Nicolas Hulot marchait sur l’eau en considérant qu’au principe de la synthèse permanente de F.Hollande (à laquelle il avait dit  non) pouvait succéder le en même temps macronien (auquel il a dit oui) pour ébranler le véhicule de la transition écologique : on libère des terres ici (à Notre Dame des Landes) on en bétonne là (à Beynac).

E.Macron lui a signifié que la France n’avait pas vocation aujourd’hui à défricher à marche forcée les nouvelles voies vertueuses du monde de demain ; et ce n’est pas M.de Rugy qui va bloquer l’affaire.

 

Point 3 – Une éclaircie pour nos agriculteurs

 

L’Union Européenne et le Japon ont signé cet été un ambitieux accord de libre-échange. C’est un message puissant et historique contre le protectionnisme de Donald Trump.

Ce pacte baptisé Jefta (Japan-UE free Trade agreement) porte sur une zone de libre-échange couvrant près d'un tiers du produit intérieur brut (PIB) mondial. C’est le plus important jamais négocié par l'Union européenne pour deux des plus grandes économies du monde.

Côté européen, le secteur agroalimentaire sort grand vainqueur des discussions, l'accord supprimant les droits de douane pour presque tous les produits alimentaires, après périodes transitoires, notamment pour les produits laitiers ou fromages U.E. lourdement taxés.

Côté japonais, c’est l’industrie automobile qui va obtenir progressivement un libre accès au marché européen. 

 

 

Point 4 : Supplique au Maître des horloges et des cartes

 

Mais quelle mouche a piqué le premier ministre pour qu’il valide la baisse du pouvoir d’achat des familles et des retraités. Le 0.3% d’augmentation pour 2 ans ne passe pas.

L’inflation devient galopante et le maigre montant des retraites (environ 1500Euros en moyenne pour un taux plein, en Dordogne) ne correspond plus depuis longtemps à une source d’épargne qui pourrait conjoncturellement se trouver taxée ; et même s’il subsiste un peu d’argent de côté, sans intérêts versés, il est réservé à sa maison de retraite, à sa fin de vie pour ne pas appauvrir ses enfants ou à anticiper sur sa dépendance.

On commence à le voir avec la CSG et les nouvelles taxes : notre croissance de PIB est en partie liée à notre propre consommation ; toute action restrictive sur le pouvoir d’achat provoque un freinage immédiat et durable des dépenses des ménages (en premier lieu des retraités) qui s’astreignent au minimum en attendant la prochaine sanction.

 

C’est un fidèle macronien qui vous le dit tout en restant très en retrait du parti La Rem; ce n'est pas possible que le Président E.Macron accepte cette nouvelle dérive qui n’est pas dans sa politique annoncée et encore moins dans sa philosophie libératoire de l’économie.

 

Non seulement il a dit qu'il maintiendrait le pouvoir d'achat des retraites, mais il l'a écrit dans son livre programmatique -REVOLUTION- E.Macron, page 152

..."Il ne suffit pas d'ajouter des années à la vie: il faut surtout ajouter de la vie aux années."Permettre aux personnes âgées de vivre PLEINEMENT et de participer ACTIVEMENT et de manière AUTONOME et UTILE à la société. Au-delà du style et du mystère biblique cette phrase contient des vérités ; capitales même, pour la vie sur terre et pour l’accès au « quinquennal ciel macronien ».Ne dit-il pas que « les derniers seront les premiers »

Après une décennie de freinage et de blocage sur la revalorisation des retraites(depuis 2008 sauf un peu en 2013) qui a complètement annihilé le soit disant écart entre la moyenne des salaires et la moyenne des pensions, l’homo retraitus pétri de son labeur passé ignorant des 35h et des CHS.CT se présente  et supplie aujourd’hui devant Dieu ,ce Dieu à qui tout semble possible et à la fois si éloigné pour distinguer désormais les derniers de la cordée :

…Que soit accompli aussi votre engagement au chapitre 3 de votre programme de candidat page 13 – Nous ne toucherons pas à l’âge de départ à la retraite, ni au NIVEAU des pensions…

Aujourd’hui élu Président, stoppez le petit jeu de Bonneteau qui consiste à déshabiller St Pierre pour habiller St Paul et au passage rend vos voies impénétrables et demain vos voix aléatoires.

 

Avec septembre et sa rentrée, c’est bien l’expression de GARDER LE CAP qu’il convient encore de se répéter

…Retrouver notre esprit de conquête pour bâtir UNE  FRANCE  NOUVELLE

(Page 3 du programme du candidat E.Macron)

Une France qui s’échauffe dans son climat quand son économie se refroidit

Une France qui se refroidit dans son lien avec les mouvances humaines quand s’échauffe l’esprit… du gaulois réfractaire

Restons optimistes sur la vision partagée d’une France unie pour mettre en œuvre les réformes et en tirer collectivement bénéfice.

Bonne rentrée à tous.

A bientôt, en octobre, pour en reparler.                                            

                                                                                                                           Jacques Morand

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce message, ainsi que les pièces jointes, sont établis, sous la 
seule responsabilité de l'expéditeur, à l'intention exclusive 
de ses destinataires ; ils peuvent contenir des informations 
confidentielles. Toute publication, utilisation ou diffusion 
doit être autorisée préalablement.