PEAmars2018

Association  Le Périgord en Action

                                                                                                                     RNA :w244003111

 

Notre projet : Comprendre-Expliquer-Construire

********************************************************************************************************************************************************************************

 

Info février/mars 2018

 

Mois des giboulées

 

Les réformes tombent…comme à Gravelotte

 

1 – La réforme constitutionnelle : y aura-t-il référendum ?

Environ 385 députés contre 577 aujourd’hui

Environ 232 sénateurs contre 348 aujourd'hui

Environ 155 conseillers au CESE contre 233 aujourd’hui.

       Et quelques autres points …de « taille » 

L’instauration d'une dose de proportionnelle à l'Assemblée nationale,

Le non cumul des mandats dans le temps,

La suppression de la Cour de justice de la République,

L’inscription de la Corse dans la Constitution.

 

2 - Mais aussi, ce qui n’y est pas !

La proposition d'élargir la liberté d'administration des collectivités territoriales, prévue à l'article 72 de la Constitution ne prévoit aucune accentuation de leur autonomie fiscale mais simplement un «droit à la différenciation» (répartitions ou partages plus libres entre elles de leurs compétences). Tordons le cou à cette idée que l’autonomie fiscale serait la pierre angulaire de la décentralisation et de la libre administration des collectivités territoriales. La décentralisation est avant tout une décentralisation de gestion dans une réelle autonomie financière réaffirmée ; ce qui n’en annonce pas moins une réforme d’ampleur de la fiscalité directe locale basée sur un partage d’impôts nationaux plus modernes et efficaces en tout cas capable d’assurer une ressource pérenne et moins contestée.

 

3 - Réforme de la formation professionnelle :

- Un compte personnel de formation –CPF- alimenté en euros (et non plus en heures de formation) à hauteur de 500 € par an dans la limite d'un plafond de 5 000 € au bout de 10 ans pour un salarié à temps plein ; ce crédit serait majoré pour les salariés peu qualifiés (800 € par an dans la limite de 8 000 €) ;

-Autonomie du salarié pour choisir dans son CPF les formations validées par les partenaires sociaux dans les branches professionnelles et cotation des organismes de formation.

- Une seule contribution de l’employeur pour la formation continue et l’alternance avec l’Urssaf comme collecteur.

-création d’une agence nationale unique, dénommée France Compétences, chargée d’élaborer et réguler les plans de formation, leurs prix, la qualité des formations dispensées en fonction des besoins en emplois et en compétences.

 

 

4 - Réforme de l’apprentissage :

Elle s’adresse aux jeunes non qualifiés, souvent en situation d’échec. Le système actuel est trop rigide, trop lent, trop éloigné des besoins en formations là où des emplois sont à pourvoir. Pan !pour les Exécutifs régionaux qui pilotent actuellement le dispositif. Ce n’est pas moins de 1,6 milliard d’euros qui pourraient glisser vers le privé …

 

5 - Réforme de l’assurance chômage :

- Les indemnisations seront conditionnées à la présentation d’un projet professionnel. Elles pourraient également être plafonnées et limitées dans la durée. Actuellement, l’assurance chômage est plafonnée à environ 7.600 euros brut par mois, dans la limite de 24 mois. L’élargissement de l’assurance chômage aux démissionnaires se fait à enveloppe constante.

-Contrôle accentué des allocataires et à durcissement des sanctions : un refus de deux offres d’emplois jugées raisonnables ou d’une formation pourrait se voir sanctionné d’une baisse des allocations de 50% pendant deux mois. (Suppression temporaire en cas de récidive). Les demandeurs d’emploi devront se soumettre à un rapport d’activité mensuel pour s'assurer que chacune et chacun recherchent bien un emploi ; dès que cet emploi peut être offert et  correspond aux compétences, il doit être  pris.

 

Avec mars, c’est bien le grand nettoyage de printemps qui est amorcé.Les syndicats,les associations,les catégories sociales désignées (retraités,automobilistes,cheminots,fumeurs,locataires,...)commencent à lever le pont-levis de leur citadelle.L'armée macronienne est sur tous les fronts;y aura-t-il assez de Généraux pour livrer bataille et gagner

……… pour bâtir UNE  FRANCE  NOUVELLE

 

Restons optimistes sur la reprise économique, sur les trains qui arrivent à l’heure,sur le résultat des manifs

A bientôt, en avril, pour en reparler.                                               

                                                                                                                           Jacques Morand

 

 Puisque vous en êtes arrivés là dans votre lecture…

  Vous pouvez revoir

- Toutes les infos mensuelles

-  Le Compte Rendu de l’Assemblée Générale 2017

Sur www.jacquesmorand.fr

Rubrique Le Périgord en Action

 

  Vous pouvez penser à adhérer et faire adhérer -10 Euros

Chèque bancaire uniquement à l’ordre de l’Association Le Périgord En Action

Adresse :Les Lavandes De Crabidou 24220 Castels et Bézenac

 

Ce message, ainsi que les pièces jointes, sont établis, sous la seule responsabilité de l'expéditeur, à l'intention exclusive de ses destinataires ; ils peuvent contenir des informations confidentielles. Toute publication, utilisation ou diffusion doit être autorisée préalablement.