photoblog 333

Il ne s’agit pas de faire un roi.

 

Le vote du 20 novembre, c’est pour choisir: nous avons cette opportunité, il faut la saisir dans tous les cas de figures. Pour ma part et pour animer la réflexion, je confirme et signe ; je vais voter  Bruno Le Maire et pas A.Juppé, pourquoi ?

Pour avoir lu 

« Un fantasme nommé Juppé »

je pense que ce livre, entre autres gâteries qu’on lui réserve pour la suite, pourrait bien égratigner l'image du maire de Bordeaux.

Anna Cabana, chef du service politique du Journal du dimanche,  révèle dans ce livre les intenses tractations qu'Alain Juppé a menées avec Nicolas Sarkozy pour son retour au gouvernement en 2010.

La journaliste raconte que le maire de Bordeaux a âprement négocié, refusant divers  ministères dont celui des affaires étrangères. Il aurait déclaré à Nicolas Sarkozy "Je ne supporterai pas la cohabitation avec toi au Quai d'Orsay", (...) je ne veux pas porter ton cartable".

Et d’autres, comme le ministère de l'Economie et des Finances … "C'est un ministère où il n'y a que des coups à prendre ; je ne veux pas être celui qui annonce la hausse des impôts ;

Ou comme le ministère de l'Intérieur… «  Je n'aime pas les flics ».

Ou comme le ministère de la Justice… « Je déteste les juges »

Avant d'accepter le ministère de la Défense.

Si elle est bien avérée, cette dernière déclaration cinglante pourrait bien le couper d'une partie de son électorat.

 

« C’est aussi un fantasme pour les Centristes » sur des sujets brûlants comme

 

1- L’Europe

Alain Juppé dit qu’organiser un référendum aujourd’hui en France serait totalement irresponsable. Il faudrait un référendum, non pas seulement en France, mais dans tous les pays concernés, à un certain stade de la reconstruction de l’Europe. Sur le même sujet Bruno Le Maire soumet un nouveau projet européen au vote du peuple français dès lors que l’Europe ne peut pas se faire sans le soutien des peuples et qu’il faut refermer la « blessure » de 2005 ; c’est notre vision européenne.

2- La tva et l’impôt sur le revenu

Alain Juppé veut limiter l’allégement de l’impôt sur le revenu pour les familles à 2 milliards d’euros et augmente la TVA d’au moins 1 pt. Sur le même sujet Bruno Le MAIRE constate que l’I R ne concerne  que moins de la moitié des Français et avance une proposition différente : baisser la CSG à 6 %, ce qui bénéficiera à tous les salariés, même modestes, et aux retraités. C’est notre vision sociale.

3- L’Enseignement

Alain Juppé ne veut pas avancer trop vite et s’appuie sur un collège

 «  commun » qui doit perdurer pour qu’un  socle de connaissances puisse, à terme, devenir réalité pour chacun. Bruno Le Maire est beaucoup plus clair et supprime le collège unique en permettant des « scolarités diversifiées » avec un réel contrôle continu sur l’acquisition des connaissances de base dès la maternelle. C’est notre vision sur l’éducation et une nouvelle chance pour tous

… où est le Centre ? dans A.Juppé ou dans B.Le Maire ? Vous l’aurez compris.

 

A.Juppé ferait certainement un bon Président de transition en période normale. Mais nous ne sommes plus en période normale (en plein état d’urgence, le Gouvernement ne décide plus rien et les forces de l’ordre manifestent dans les rues…), l’immigration bat son plein et va perdurer, les crises économiques se montrent de nouveau à l’horizon (Italie, Chine…avec des bulles en tout genre).

 

Voilà pourquoi un Centre, plus Indépendant que jamais, doit affirmer haut et fort ses valeurs et ses idées.

 

A.Juppé permettra-t-il  le développement d’un Centre Indépendant axé sur son propre corpus programmatique ?

J’en doute ; il n’aura de cesse de l’annexer comme il le fait déjà avec le Modem et partie de l’UDI pour renforcer l’aile gauche des Républicains baptisée Centre Droit et en faire sa caution contre le Front National.

 

Il vaut mieux une Droite bien lisible qui prendra à droite et qui obligera de fait le Centre à se ressouder et à se refonder pour mieux exister aux Législatives et prendre à gauche.

 

On va droit aux Triangulaires

 

Voila pourquoi j’appelle à voter Bruno Le Maire au premier tour des Primaires LR car il reprend à son compte nombre de propositions centristes sans esprit d’annexion ou de négociation, comme celles citées plus haut.

Viendra ensuite le deuxième tour de la Primaire LR: là ,il s’agira d’éliminer.