photoblogBLM

VEILLEE D’ARMES AVEC BRUNO LE MAIRE

 

Tout  se joue à la primaire !

 

Ma France de demain, c’est celle qui permettra à tous nos jeunes d’avoir envie d’entreprendre, de réaliser leurs rêves dans notre pays et non à l’étranger 

Ma France de demain, c’est celle qui aura choisi de retrouver sa fierté sur la scène internationale 

Pour la France de demain je veux continuer à assumer l’alternative.

... Vous n’aurez pas la même France suivant que vous votez pour l’un ou l’autre des candidats. Certains ont pour seule hâte de rétablir le cumul des mandats, d’autres se réfugient derrière des concepts heureux dont on peine à saisir la réalité, d’autres encore ont la réduction des déficits publics comme seule obsession. Cela ne correspond en rien à ce que j’ai entendu pendant ces 3 années à sillonner le pays.

…Les Français, eux, m’ont parlé de leur ras-le-bol face aux injustices qu’ils ressentent toujours plus fortement. Ils m’ont parlé de la difficulté à vivre de leur travail, thème pourtant absent du débat de la primaire. Ils m’ont parlé de leur exaspération face à un Etat qui ferme les yeux devant les provocations envers notre culture et la montée de l’Islam politique sur notre sol. Ils m’ont parlé de leurs difficultés à accéder à des soins de base. Ils m’ont parlé de leur révolte face à des impôts toujours plus élevés, face à un RSI cauchemardesque. C’est de cela que je veux parler ce soir. Sereinement. En confrontant les paroles présentes de chacun et les actes passés. Les Français ne sont plus dupes de ceux qui, à l’approche des élections, se prennent par exemple d’une soudaine envie de référendums. Les habitudes de la vieille politique sont tenaces mais ses artifices ne prennent plus.

…Le référendum, justement, je l’ai proposé il y a maintenant plusieurs mois. Pas comme la baguette magique qui va faire disparaître d’un seul coup les problèmes de terrorisme et d’immigration mais pour une raison précise. Je suis le seul à prendre comme point de départ le renouvellement complet de la classe politique et de ses pratiques car les Français n’accepteront aucun changement si la classe politique ne change pas elle-même. Or les élus ne couperont pas la branche sur laquelle ils sont assis. Je propose de soumettre par référendum au 2nd tour des élections législatives, le 18 juin 2017 le non cumul des mandats, la limitation du cumul des mandats dans le temps, la baisse du nombre de parlementaires, l’obligation de démission pour les hauts fonctionnaires élus à un mandat national et l’obligation de publier son casier judiciaire pour tout candidat à une élection.

…Ce débat va être la première occasion de confronter devant tous les Français deux visions de la France et de la politique. Cette campagne et ce débat ne doivent pas se limiter au duel déprimant que l’on vous annonce depuis des semaines entre un ancien Président et un ancien Premier ministre, cela doit être la confrontation entre l’ancien régime qu’ils incarnent et le renouveau que je porte.

AVEC BLM