P1030431

Nouvelle Arrivante dans la Grande Région « NOUVELLE AQUITAINE »

La Corrèze s’offre un petit vent frais de Vendée.

 

Bruneau Retailleau , Sénateur de Vendée et Président de la Région PAYS DE LA LOIRE était parmi nous ,ce jeudi 16 juin 2016 aux Trois Provinces à Brive.

 

Son discours s’est très vite échappé du thème officiel sur la revitalisation du monde rural pour s’ouvrir sur les sujets qui vont faire l’essence des positionnements aux primaires des Républicains.

 

Pour lui, dans le grand éventail des 12 candidatures actuelles, tient-il la maitre branche la plus à droite de l’appareil ; et il sait qu’ouvert ou fermé, cet éventail  aura du mal à faire apparaitre les branchilles intermédiaires tant son alter égo placé sur la branche la plus à gauche s’évertue à s’écarter de lui. Mais le principal dans cette affaire reste bien de faire du vent.

 

Il n’a cité personne et a fait appel aux cœurs vaillants :

 

En jetant un voile pudique sur la croix et la couronne, le symbole du  double cœur vendéen entrelacé qui remonte à la nuit des temps (on en aurait retrouvé même en Corrèze dans des sépultures gauloises et romaines) ce symbole est venu dans son propos comme l’expression de la fidélité réciproque. La devise "utrique fidelis" (fidèle à l’un et à l’autre) engendrera ici diverses interprétations ! Qui sont les objets de cette double fidélité ? Fidèle à son terroir de Vendée et ses valeurs, surement ;

Fidèle à la morale républicaine et à ses valeurs qu’il est grand temps de défendre et promouvoir, c’est le message que Bruneau Retailleau a fort intelligemment ressassé à son auditoire.

Un auditoire conquis par cet orateur qui n’a pas mâché ses mots lorsque, quittant sa Vendée bleue et blanche, il est parti guerroyer sur des terrains plus rougeoyants.

-Retailleau, pourrait-il devenir un peu centriste ?  

Chef de file du combat contre la loi Taubira, contre l’amendement Cleys-Leonetti sur la fin de vie ,contre N.Valaud-Belcassem sur la communautarisation de l’école, c’est  l'aiguillon de la droite classique qui peut défendre l'Europe, pourvu que ce ne soit que celle des Nations, "seul cadre où les démocraties peuvent aujourd'hui s'épanouir".Il n'envisage pas  la sortie de la zone euro et reste clairement libéral.

-Retailleau , Indépendant et  Défenseur des territoires, pourrait-il séduire les centristes ? Il n'est pas dans l'idéologie pure, il sait être pragmatique, il a bien conscience qu'il faut trouver des compromis, c’est son nouveau job au quotidien, comme Président de Région observe le Président de notre Association hôte, CORREZE DEMAIN et ca vous change un homme.

Hier soir, beaucoup ont vu  en lui l'un de ceux qui pourraient redorer l'image  des Républicains. Ce n’était pas la moindre des cocasseries dans ce fief très chiraquien de Corrèze entourant très affectueusement Madame CHIRAC, présente au débat.

 

 

P1030433