photoblogn2

                  Mais où allons-nous ???

A la suite des élections régionales,de leur bilan mitigé,le Front national se tait;le Front de gauche se tait après le sacrifice des listes de gauche sur l'autel du sursaut républicain au mépris de la juste représentation proportionnelle voulue par le Législateur ,c'est à dire la Représentation du Peuple.

Deux Régions légendaires ont été immolées : celle de Pierre Mauroy et celle de Gaston Defferre. 

La gauche a conservé quatre régions dans l'hexagone et la droite en obtient sept .La Corse s'est mise en état d'indépendance.C'est pour François Hollande un succès  inespéré dans le contexte d’écroulement de notre pays :

Comble d'habileté, ou d'impudence pour lui, son premier Ministre Manuel Valls affirme que, lui seul monte au créneau et assume ses responsabilités vis-à-vis du FN et qu'il  fait tout pour endiguer sa montée, alors que Jean-Luc Mélenchon  reconnaît que "la montée du FN arrange beaucoup de monde" à gauche.

Et les Républicains dans tout ça, Alain Juppé ? 

La stratégie électorale qui se dessine serait d’ouvrir au maximum la primaire de la droite, pour que beaucoup d'électeurs de gauche puissent y participer. Il peut compter sur le soutien du Centre. On peut donc s'attendre à une connivence de bon aloi entre le centre droit et le centre gauche, au moins jusqu'à cette primaire. C'est lors de cette "cohabitation" qu'Alain Juppé va montrer réellement à quel niveau intellectuel il se situe et quelle force il souhaite insuffler à ce grand poumon central auquel beaucoup de Françaises et Français aspirent.

C’est certainement là qu’une recomposition politique pourrait ou devrait intervenir car seule susceptible de briser en réalité la vision UMPS imposée par le Front National.

 Il n'y a pas d'accouplement durable entre une cigale et une fourmi. Les cigales sont indispensables, pour leurs chants en juillet, pour nous rappeler que, déjà au "temps des cathédrales", l'accueil des « sans papiers » était l'une des valeurs fondatrices de la France. Mais, quand on laisse les "sans-papiers" aux prénoms arabes se faire aveugler par les mirages du radicalisme islamique, quand on paie les valses d'aujourd'hui avec les dettes de nos enfants, enfin, et surtout, quand on se répartit le miel entre cigales,aux frais de la Princesse, sans laisser aux fourmis le bénéfice de leur travail, ce qui fait exploser le chômage, alors, il est temps de redonner le pouvoir aux fourmis.

 Qui va se lever pour tracer la ligne qui sépare la droite Frontiste de la droite classique laborieuse et libre ?

Qui va faire le premier pas pour séparer la gauche et son Front de ce qui pourrait être une social-démocratie moderne moins laxiste et moins encline à la surenchère égalitaire ?

Qui va pouvoir s’extraire de ce marigot des combines ?

 Les fourmis veulent recevoir ce qui leur est dû. Elles veulent de la sécurité,de l'ordre, de la rigueur dans les conditions d'accès à notre pays,la liberté pour entreprendre,la juste reconnaissance de leur travail par un salaire ,l' allègement de l'impôt, C’est simple !

 Si Alain JUPPE ou un autre, plus jeune ,ne le fait pas, Marine Le Pen ne se gênera pas pour tracer ses lignes à elle :  si elle met un peu d'euro dans son vin, si elle demande aux Français de participer au redressement, si elle explique comment, techniquement, elle compte freiner la gabegie des élus et des organisations publiques,garantir l'identité et l'unité nationale, alors, c'est elle qui raflera la mise, au plus tard en 2022, si ce n’est même avant.