blogrégion 11

IMMIGRATION CLANDESTINE ?

                          IMMIGRATION  SAUVAGE ?

                                                    QU’EN PENSEZ-VOUS ?

 

 

                           Vous avez dit sauvage…étymologiquement, à l’état de nature ( à l’état de forêt –en latin Sylva-), inculte ou pire non civilisé ?

                            Mais qui sont les Sauvages ? Ceux qui viennent ou ceux qui les voient venir… ?

 

Ceux qui viennent, cette armée de l’ombre en continu aux portes de l’Europe qui atteints 150000 personnes depuis le début de l’année en provenance de Syrie, d’Irak, d’Afghanistan. Ou plus proches quand elles sont elles mêmes des Balcans, ou plus lointaines quand elles viennent d’Afrique        

Ceux qui les voient venir, ces quelque 500millions d’Européens qui voudraient renforcer pour un temps les frontières extérieures de l’Europe comme la Hongrie aujourd’hui, ou répartir par contingent d’exilés des quotas par pays et soulager les pays d’arrivée ,ou se montrer accueillant comme l’Allemagne ou ne rien montrer comme la France, tétanisée par la problématique d’intégration.

 

    

                                                     QU’EN PENSEZ-VOUS ?

 

Dans leur Université d’été qui se termine, les militants et sympathisants socialistes, eux n’en pensent RIEN ;

                                                              RIEN de RIEN

 rien dans le discours du Premier Ministre, rien dans les contributions, sauf à se ranger sur un éventuel accord Européen de responsabilité partagée, ou faire des réunions, créer des commissions …demain, dans 15 jours, plus tard.

En attendant, les Immigrants immigrent en suivant les routes balisées par leurs morts et … les crimes vont répondre aux crimes comme la répression sauvage va répondre aux massacres sauvages…dixit MAURIAC à propos du Maroc on 1955.

 

 

                                                      QU’EN PENSEZ-VOUS ?

 

Nous, à l’UDI  nous nous emparons honnêtement du thème de l’immigration : en combattant les préjugés, en défendant la solidarité et le respect des droits de l'homme, mais en admettant aussi que la solidarité ne suffit pas et qu'il faut maîtriser le phénomène.

Nous devons faire de ce sentiment extraordinaire une réalité pratique, humaine, profitable à tous.

L'Europe a besoin des immigrés. Grâce au progrès médical, l'espérance de vie ne cesse d'augmenter, confrontant l'Europe à de gros problèmes démographiques. De 300 millions de personnes actives actuellement en Europe, nous allons passer à 200 millions en 2050, soit une baisse de 100 millions. Si l'Europe veut maintenir l'équilibre entre la population active et la population inactive et - compte tenu d'un taux de fécondité de 1,6 - assurer la viabilité du système des retraites, elle aura besoin, d'ici trente ans, de plus de 30 millions d'immigrés. Bien entendu ces chiffres concernent toute l’Europe.

Ces quelques données montrent à quel point il est urgent de considérer les immigrants non comme un danger mais comme un atout.

 

                                                      QU’EN PENSEZ-VOUS ?

 

 L'immigration soulève de nombreuses questions aux niveaux social, culturel, religieux et même  sur le "vivre ensemble". Cette peur de l'autre, de la différence, d’une dislocation de la France est exacerbée par la peur d’une croissance exponentielle de l’Islam.

L'Europe doit respecter les cultures que les immigrés apportent. Ce phénomène de métissage entraîne l’enrichissement et le développement de la civilisation européenne comme de toute autre civilisation.

La contrepartie est le strict respect des principes et des lois .C’ est un principe non négociable.

 

NOUS, EN FRANCE, NOUS SOMMES POUR UNE LAICITE DE COMBAT ET POUR L’EGALITE DES GENRES.

 

Aucun manquement à la loi et aux droits de l'homme ne saurait être toléré au nom de la différenciation culturelle.

 

 Ceux qui décident de venir vivre en France ou au-delà en Europe doivent respecter ce principe à la base de notre contrat social.

 

                                                      QU’EN PENSEZ-VOUS ?

 

Quelles peuvent être, dans ce contexte, les réponses à apporter ?

 Un contrat clair entre le pays d'accueil et les pays d’immigration :

 -Pourquoi laisser partir au hasard ou dans les mains de passeurs des populations qui vont au péril de leur vie tenter une aventure alors que les mêmes moyens consacrés à les accueillir pourraient tout aussi bien être utilisés sur place pour créer les conditions de rester et de tenter leur avenir chez eux ?

-En toute logique ,on peut se demander si tout simplement l’Europe ne pourrait pas ouvrir dans ces pays un bureau d’accueil pour informer tout simplement les candidats au départ des conditions d’application du droit d’asile et de séjour dans le pays recherché ?

-Plus particulièrement avec l’Afrique, nous sommes pour redéfinir de nouvelles relations. Au plan économique, nous sommes passés d'une relation de domination à une relation de dérégulation ; comme l’illustrent la dépendance envers le marché mondial en dépit de systèmes de stabilisation, ou l'implantation de nos entreprises largement subventionnées empêchant la construction de marchés intra-régionaux…etc.

-Nous souhaitons, comme le fait Jean Louis BORLOO, un vrai changement en mettant l'accent sur les équipements, l'éducation et la formation.

 

                                                      QU’EN PENSEZ-VOUS ?

 

 Quelque soit le pays concerné, tant que la différence de niveau de vie et de revenu sera aussi grande, la tentation d'immigrer sera aussi forte et la gestion des flux migratoires  extrêmement difficile.

La guerre, la famine, les mauvaises conditions économiques, le manque de perspectives et d'avenir sont autant d'éléments qui poussent les jeunes à tenter l'aventure européenne coûte que coûte, parfois même au prix de leur vie.

Rares sont ceux qui quittent volontairement leur pays.

Ne l'oublions jamais si ne nous voulons pas être les Sauvages

 

www.jacquesmorand.fr